Phot’Aix 2018 – Autriche/France

Du 04 octobre au 31 décembre 2018,
Regards Croisés accueille cette année l’AUTRICHE, à Aix-en-Provence.
Les photographes autrichiens invités sont sélectionés : Michaela BRUCKMULLER, Michael MICHLMAYR, Werner SCHUSTER, Helmut STEINECKER et Hans WETZELSDORFER

Depuis 18 ans, PHOT’AIX, Festival de Photographie, organisé à Aix-en-Provence par la Fontaine Obscure s’attache à relever un double défi :

  • Promouvoir la photographie contemporaine en favorisant les échanges entre artistes français et étrangers dans le cadre de l’exposition internationale Regards Croisés
  • Faire descendre la photographie dans la rue et favoriser l’émergence de nouveaux talents, en organisant Les Parcours photographiques thématiques à Aix-en-Provence et dans le Pays d’Aix.
    Michaela BRUCKMÜLLER – « Danse macabre et Oiseau noir »en regard avec Bénédicte HANOT – « Nature vivante »
    Michaela Bruckmueller
    Bénédicte HANOT
    Le titre de la série donne d’emblée le ton. Ces portraits de plantes, long travelling de l’éclosion de la fleur à son dessèchement illustrent à merveille les antagonismes de notions comme naissance/décomposition, apparition/disparition. Ces images fonctionnent en métaphore de la vie et se rattache à la tradition picturale des Vanités.
    Les paroissiennes mélancoliques, ainsi représentées hors contexte sur un fond noir, le même qui ensevelit les fleurs, semblent en porter la perte irrémédiable. Le sentiment de la mort traverse le travail de Michaela Bruckmüller.
    Les images de Bénédicte Hanot, à l’instar de la série des Danses Macabres, traitent de la vie et de la mort. Elles se rapprochent de la tradition artistique chrétienne du Memento Mori, genre pictural mettant en scène la vanité de la vie terrestre en mobilisant l’émotion que produit la beauté.
    Bénédicte Hanot crée le paradoxe en traitant le thème de la mort par des images d’une esthétique apaisée qui tente de gommer toute morbidité. Le sujet se rapproche certes des Danses Macabres, mais par une variation déterminante, le refus du sens tragique du projet d photographe fait pencher ses images du côté de la vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s