À PROPOS

Autodidacte passionnée

Née à Bruxelles en 1972, l’enfance de Bénédicte a été imprégnée tant de la peinture flamande que du surréalisme belge. Elle a suivi une formation en gestion, quitté la Belgique et construit une vie de famille à l’international. La Provence est devenue sa terre d’accueil en 2003.

Bénédicte s’est formée au métier de graphiste qu’elle exerce en tant qu’indépendante en parallèle d’un travail personnel. C’est l’émotion dégagée et les interrogations suscitées qui motivent ses mises en scènes photographiques. Elle est membre de la Fontaine Obscure à Aix-en-Provence et a participé à diverses expositions individuelles et collectives.


Musique au coeur CNote d’intention photographique

La photo est une pause dans le temps, l’expression immortalisée d’une vie intérieure intense.
Je la veux intemporelle et conçue à l’instar d’une mise en scène poétique qui bouscule les certitudes et éveille des interrogations. Créer de la subjectivité à partir d’éléments objectifs, traduire en images les paradoxes de la vie, voilà les défis lancés dans les thématiques abordées.

A mi-chemin entre imaginaire et histoires revisitées, mes photos exploitent des provocations et des décalages sans incidence où toute cruauté ne serait que pure production de l’esprit. L’esthétique s’éloigne quelque peu des canons de beauté traditionnels pour laisser place à l’émotion. C’est par ces choix artistiques que la photo prend un sens symbolique, libre de toute interprétation. Chacun trouvera le sien…

Voir le détail de mon Parcours Photographique  > DP Benedicte_HANOT 2019


Comédienne

Capture d_écran 2017-11-24 à 18.13.31Très jeune, bien que n’ayant aucun membre de famille issu du monde artistique, j’ai été séduite par le théâtre. A l’âge de 10 ans, j’ai participé à un cours d’expression verbale pendant les heures périscolaires sous la direction d’Alex Schierer. Très vite, il m’a proposé de rejoindre sa compagnie pour jeunes comédiens « La Ribambelle », devenue ensuite le théâtre Pré-Vert. Ce que j’ai accepté avec joie. De fil en aiguille, j’ai été amenée à jouer avec L’Union Dramatique et Philanthropique de Bruxelles. Le virus était définitivement inoculé… Le théâtre fait désormais partie intégrante de ma vie provençale au sein de la compagnie de théâtre amateur « Lez’Ensoleillés ».

Cette passion de la scène conditionne fortement mon travail photo-graphique puisque d’une part, j’interviens régulièrement dans la communication visuelle de compagnies de théâtre et, d’autre part, je conçois mes images comme des mises en scène. La séance de shooting devient alors échange créatif entre mes modèles et moi, dans la peau du metteur en images !