Sous couvert de réflexion

 

Il se joue une scène narcissique ; celle de notre enfance, de nos errances, de nos défiances…
A travers l’altérité d’un regard renvoyé, se dévoile le pronom réfléchi d’une photographe au double jeu… En l’absence de convives, tous les couverts sont à son service ! 

Entre un miroir un peu louche et un cou tôt dressé, en corps polis, les ustensiles sortent de leur quotidien pour dépasser les clichés de la bienséance. Une fois brisée, la glace fond comme neige au soleil et le temps s’écoule sans perdre une miette de cette mise en image atypique. Finalement, dérision et réflexion ne sont que deux visages d’un dialogue avec nous-mêmes…